C'est quoi l'haptonomie?

Histoire et formation
L’Accompagnement Affectif Périnatal a introduit dans sa pratique plusieurs disciplines. Tout d’abord, l’Haptonomie, science de l’affectivité, développée par Franz Veldman.
Formée par Frans Veldman, Brigitte Dohmen, qui a une pratique en maternité et néonatologie, a adapté cette pratique au milieu hospitalier où les contraintes ne sont pas les mêmes, tout en ne perdant pas de vue l’objectif principal : accompagner et sécuriser le bébé et les parents au long de la grossesse et de l’accouchement. Elle a alors introduit différentes disciplines et connaissances : le chant péri-natal et la psychophonie, le travail de Bernadette de Gasquet sur le périnée. De même, les années d’expérience et de partage entre professionnels pratiquant l’Accompagnement Affectif Périnatal ont permis d’affiner la transmission.

Il est important de savoir que le toucher est fonctionnel chez le bébé dès 8 à 10 semaines de conception. Ce qui signifie qu’au moment où ne le sentons pas encore bouger, lui est déjà en mouvements.

Nous partons du principe qu’il existe une vie émotionnelle in utero. La façon dont bouge le bébé est un moyen de communication.

communication par le toucher affectif
Au delà d’apprentissages techniques nécessaires à l’accompagnement, la communication par le toucher affectif est l’apprentissage d’une façon d’être, aussi dans la vie quotidienne. En effet, on y travaille le toucher affectif. Par l’invitation, on laisse à l’autre la possibilité de proposer sa propre façon de communiquer.

Ainsi, par exemple, avec un bébé in utero, on pose la main sur le ventre de la maman. Dans la main, une invitation de tendresse et d’amour. Le bébé est sensible à ce toucher et vient se nicher dans le creux de la main. On perçoit alors souvent à ce moment des mouvements doux, plutôt comparable à une ondulation. Le bébé peut aussi varier ses façons d’interagir avec ses parents et l’accompagnant de naissance. C’est ainsi que l’on peut se rendre compte de ses différentes façons d’agir et de réagir face aux événements.

Dans la vie quotidienne, on est aussi dans le toucher affectif lorsqu’on se situe dans l’accueil, lorsque le souci est de comprendre ce qui se passe, sans en perdre son intégrité pour autant. La communication est plus aisée quand chacun a le sentiment d’être entendu. On pourrait dire que la communication par le toucher affectif est une façon de se poser sans s’opposer.
Comments