Le sens du toucher, par sa réciprocité immédiate, nous convoque à l’authenticité et à la profondeur. Explorons ce lien, cet accordage qui se créent dans chaque rencontre. En tant que professionnel-le-s de soins et d’accompagnements, comment nous y engageons-nous en tenant compte de la globalité et de la complexité de l’être dans son système?

En matinée
Présentation de la communication par le toucher affectif.

Annie Le Cousin, Sandrine Pineau, Elisabeth Georgeault. Processus à l'oeuvre dans le toucher affectif (haptonomique). Utilisation de cet outil dans différents champs d'accompagnement et de soins. Comment est-il venu modifier nos pratiques ?

Le toucher affectif dans ma pratique psychothérapeutique.
Interview filmée de Brigitte Dohmen, psychologue, psychothérapeute analytique, fondatrice et praticienne de l’école belge de communication par le toucher affectif et de Psycorps.

Porter et être porté, en crèche.
Sandrine Pineau, psychomotricienne, partage une expérience d'accompagnement des équipes Petite enfance qui vivent au quotidien cet engagement corporel et relationnel avec les enfants, notamment à travers le toucher.

Toucher-Terre, jeux, je de mains.
Avec soi-même, avec l’autre, avec la matière, emprunter des chemins de créativité pour aller à la rencontre de son toucher. Martine Haas, psychomotricienne, sculptrice.

La place du toucher dans la psychothérapie
redonner au corps son langage, miroir de l'Etre. Zahoua Belgaïd, psychologue clinicienne, praticienne en Sensitive Gestalt Massage (SGM).

Alchimie du corps et de l’esprit.
A travers un parcours professionnel en IME et au sein de son activité thérapeutique, Marie Davalo, psychologue, nous conduira à réfléchir sur la relation singulière entre le patient et le thérapeute.

En après-midi
Intervention d'Alexandre Martin.

Musicien, intervenant culturel à la mairie de Limours, autour de sa pratique.

Toucher : communication et méta-communication.
François-Xavier Colle expose son parcours clinique et son contexte de travail. De son point de vue, le toucher peut  se manifester dans un ensemble d'interactions  psychothérapeutiques. Il en donne un exemple à partir d'un entretien familial simulé qu’il mène. Il prend le risque de développer le concept du toucher comme expérience "contre-aseptique" dans le contexte de la relation d'aide et au regard des théories de la communication.

Des mots que nous ne pouvons pas entendre et des gestes que nous n’imaginons pas recevoir.
Parfois les mots écoutés s’immobilisent et ont besoin de prendre corps pour être entendus. Un quatre-mains singulier, présenté par Annie Le Cousin, psychologue, et Hilda Almeras, praticienne en SGM, facilite les mouvements psychiques. Ce système d’accueil est particulièrement adapté aux personnes souffrant de traumatismes, de dépression et venant de systèmes familiaux défaillants.

Le rôle du toucher dans la sensation d'unité corporelle.
Geneviève Ponton, Psychomotricienne, montre comment l'éveil sensible du toucher permet de construire les repères structurants de notre conscience corporelle. A travers quelques vignettes cliniques filmées, nous verrons par quels moyens la contenance du  toucher consolide notre cohérence interne dans les situations de vulnérabilité


Ċ
Claudio Matzke,
12 déc. 2016 à 23:32
Comments