Haptonomie

Autour de la naissance avec la communication par le toucher affectif

Quelle aventure quand la famille se construit. Le ventre s’arrondit, le corps, la femme, le couple se transforment. La rencontre avec le bébé est une grande inconnue.

Autant de questions que nous nous proposons de travailler avec vous dans l’accompagnement affectif autour de la naissance avec l’haptonomie.

L’haptonomie pré-natale

La communication par le toucher affectif avant la naissance

Les parents, le bébé et le praticien :

la communication prénatale à la naissance du bien-être familial

L’accompagnement affectif à la naissance donne au nouveau couple parental un temps de rencontre avec leur bébé et leur nouvelle fonction de parents.

La douceur, la tendresse et la profondeur de ce toucher affectif permettent de rentrer en contact avec le bébé ainsi confirmé dans son sentiment d’existence.

Les séances et la pratique au quotidien à la maison permettent d’installer une relation de confiance pour le couple avec son bébé.

Tout au long de la grossesse et jusqu’au jour de l’accouchement, les conditions d’écoute, de compréhension et d’aide bienveillante se créent entre les trois acteurs principaux.

Entre 6 et 9 rencontres

Dès 2-3 mois de grossesse. La dernière, 15 jours après la naissance. Il n’est pas nécessaire de sentir le bébé bouger pour prendre contact avec le praticien. L’accompagnement affectif à la naissance s’adresse à toute forme de parentalité et d’accouchement. Cet accompagnement est conçu en complément de la préparation prophylactique à l’accouchement dispensé par les sages femmes.

Le couple : le chef d’orchestre de la future famille

Par le toucher haptonomique, les parents prennent, l’un et l’autre, contact avec le bébé in utero. Ils communiquent avec lui et découvrent ses déplacements pour venir à leur rencontre. Ils partagent ensemble cette sensation unique de sentir le bébé bouger.

En jouant avec lui, ils reconnaissent sa capacité à communiquer et lui font découvrir l’espace dont il dispose dans le giron de sa mère.

Un temps spécifique est aussi consacré pour penser et parler de la douleur, de l’accouchement et tous ses bouleversements : corporels, physiologiques, psychiques, émotionnels et relationnels.

Le père : la présence et l’appui essentiels pour la mère et le bébé

La présence et l’appui du père favorisent le sentiment de sécurité de la mère et du bébé.

Au fil de la grossesse, couché, debout, assis, il propose à sa femme des bercements, et des décambrements qui apporteront à celle-ci plus de confort et de mobilité. Il continue le jour de l’accouchement. Le bébé, aussi, se laisse bercer. Il reconnaîtra cet accueil et ces mouvements après la naissance.

Le jour de l’accouchement, le père peut, par le travail d’apprivoisement de la douleur, accompagner sa compagne dans ce qu’elle vit, la soulager en partie. Avec elle, il accompagne le bébé dans ses mouvements de naissance.

La mère : La tonalité du bien être

La mère apprend à communiquer de façon intérieure et spécifique à échanger directement avec son bébé. Par les déplacements qu’elle lui propose, entre autres, elle peut vivre une fin de grossesse plus confortable et plus mobile.

Elle affine ses sensations intérieures. Elle vit la grossesse et l’accouchement en pleine conscience de son corps. Le travail sur la douleur, sur les inquiétudes ou les angoisses possibles permet de renforcer le travail d’équipe facilitateur le jour de l’accouchement.

Annie Le Cousin

06 87 42 57 31

Yvelines / Essonnes

Elisabeth Georgeault

06 70 45 00 84

Nantes

L’haptonomie post-natale

La communication par le toucher affectif de la position fœtale à la marche

Apprendre à donner confiance

La communication par le toucher affectif invite les parents à accompagner leur enfant dans ses découvertes corporelles, psychomotrices à travers le toucher et le jeu dans un sentiment de sécurité et de confiance en lui. Le praticien sert de guide dans la recherche du juste accordage entre le ni trop, ni trop peu des propositions que l’adulte fera à l’enfant en respectant son rythme, ses désirs et ses compétences.Pour le bébé, le développement psychomoteur est un processus qui n’est possible que dans la relation qui se tisse avec ses parents.

Sur le plan moteur, pendant sa première année de vie et jusqu’à l’avènement de la marche, le bébé passe d’une dépendance absolue à une relative autonomie. Sur le chemin vers la verticalité, différent d’un bébé à l’autre, de nombreuses étapes sont nécessaires pour trouver des points d’appuis solides en soi et une organisation motrice et tonique harmonieuse en lien avec son environnement

Sur les plans psychique et cognitif, les premiers mouvements propres à l’enfant représentent une part essentielle de son activité. Par ses changements de postures, ses déplacements (retournement, ramper…), la découverte de tant de nouvelles sensations et émotions, le bébé construit sa conscience corporelle et psychique. Il découvre également l’espace qui l’entoure, fait des liens et expérimente le fonctionnement du monde dans lequel il évolue.

1 séance / mois environ

Individuelle ou en petit groupe. Présence des deux parents si possible.

  • en Yvelines / Essonne : Annie Le Cousin 06 87 42 57 31 ou Sandrine Pineau 06 46 43 12 77
  • A Nantes : Elisabeth Georgeault 06 70 45 00 84
  • par mail : utiliser le formulaire de contact

Offrir à l’enfant un espace pour se mouvoir et être acteur de son cheminement

Les séances de communication par le toucher affectif dédiées à l’accompagnement de la naissance à la marche sont des moments privilégiés d’observation, d’écoute, de partage et de propositions de jeux bâtis autour de trois axes forts :

  • Créer une harmonie entre enfant(s) et parent(s) : permettre aux parents d’ajuster le portage*, ce premier mode de communication et de dialogue émotionnel, autour des besoins d’enveloppement, de contact et de bercement du nouveau-né
  • Développer chez l’enfant un sentiment de compétence sans anticiper sur ses acquisitions : aménager les conditions favorables à ses expérimentations psychomotrices à travers l’installation, la proposition d’appuis afin de lui permettre d’être acteur dans ses découvertes et dans le quotidien
  • Echanger : les premières interactions et rencontres avec d’autres enfants en petits groupes qui favorisent également les échanges entre jeunes parents.

Voir également sur Haptonomie postnatale

portage : façon de porter le bébé dans les bras, à distinguer du portage en écharpe

Sandrine Pineau

06 46 43 12 77

Yvelines / Essonnes

Elisabeth Georgeault

06 70 45 00 84

Nantes

bandeau Image Postnatal

Autres activités